Il est des jours comme ça où l’on a bien fait de se réveiller !

Un réveil comme les autres, le petit café du matin et le journal (mais soyons honnête, la partie qui m’intéresse vraiment est celle des haiku chaque lundi matin).

Ayant envoyé un haiku au Ashi Shinbun quelques temps auparavant j’avais espéré que… et puis pas d’appel, j’en avais déduis que… bouh ouh ouh ben non c’est pas pour cette fois ma fille !

Et puis j’ouvre le journal, je commence à lire et… ben tiens, hé mais, la première ligne… hein, attends, il y a quelqu’un qui a utilisé les mêmes mots que moi, hein ? … deuxième ligne… hé mais attends, c’est moi ça ! Mais… mais oui ! Et en plus il y a même mon nom !

 

Plus de doute possible, j’ai la chance d’avoir été à nouveau publiée dans le Asahi Shinbun. La belle journée tiens !

 

haiku-kurage

エミリー・ブケ c’est moi !

 

Il m’aura coûté de l’effort celui-là, un mois pour le coucher sur papier. Avec mes examens de japonais je n’ai pas non plus vraiment eu le temps d’y travailler, mais cela m’a aussi offert le temps d’y penser en amont, au mot et au kanji “parfait”. Le haiku étant très court, disons que l’on a pas vraiment le droit à l’erreur sur un mot. Le kanji de “bleu” a été l’aboutissement de beaucoup de recherches et de réflexion. Un peu comme la pointe de chantilly sur la glace pour finaliser le tout. Tiens, d’ailleurs une petite glace pour fêter ça…

 

Sur ce, je pars en vadrouille demain à Nara et à Iga pour quelques jours. Ca, c’est que j’appelle des vacances d’été, la vadrouille il n’y a que ça de vrai !

 

Emilie

 

Share This